Les règles d’or de l’ouverture

Il n’y a que TROIS REGLES à respecter pendant l’ouverture mais il est important de s’assurer de les mettre en œuvre à chaque coup joué.

1Occupé le centre avec un pion 

2Développer prioritairement toutes les Pièces « mineures »
(Cavaliers et Fous)

3Mettre le Roi en sécurité (en roquant dès que souhaitable)

Les joueurs de « haut niveau » peuvent utiliser des ouvertures (début Reti par exemple) qui ne respectent pas totalement ces principes. Mais ces écarts par rapport aux principes sont faits en pleine conscience et les ouvertures (ou défenses) jouées dans ce cas mettent en œuvre d’autres « mécanismes ». Par exemple, au lieu d’occuper le centre avec un pion, les ouvertures « hypermodernes » proposent de contrôler les cases du centre à distance.

Il y a des recommandations complémentaires à prendre en considération :

  1. Limiter autant que faire se peut le déplacement de pions et surtout des pions de l’aile
  2. Ne pas sortir la Dame trop tôt
  3. Éviter de déplacer deux fois la même Pièce, donc de développer les Pièces sur des cases sur lesquelles elles sont actives, sans pouvoir être immédiatement « chassées ».
  4. Ne pas développer de plan d’attaque avant d’avoir terminé la phase d’ouverture
  5. Ne pas perdre de tempi
    –  échanger une pièce qui s’est déplacée 2 fois contre une pièce qui ne s’est déplacée
    qu’une fois
    – permettre à l’adversaire d’annuler une menace en développant l’une de ses pièces

L’ouverture est terminée lorsque :

  • toutes les pièces mineures ont été développées,
  • le Roi est en sécurité – en règle générale quand le roque a été réalisé
  • la Dame est sur une bonne case – elle n’est plus sur la ligne de départ
  • les Tours sont en liaison (elles se défendent mutuellement)

La persévérance est de rigueur

Il ne faut pas hésiter à jouer la même ouverture (ou la même défense) pendant plusieurs mois pour en connaître toutes les opportunités et tous les pièges. Ce n’est pas parce que les dix premiers coups de la partie sont toujours identiques, du moins si l’adversaire n’en décide pas autrement, que le reste de la partie se déroulera dans un schéma unique. Il sera toujours temps, dans la suite de la partie, de faire preuve d’imagination et d’initiative dans les plans stratégiques et tactiques.